7597_marie.jpg


josemaria.jpg





Catégories

Saint Du Jour


http://images.evangelizo.org/images/artists/G/Gramatica_Antiveduto/large/GRAMATICA_Antiveduto_St_Cecila_with_Two_Angels.jpg
SAINTE CÉCILE
Vierge et martyre
(† 230)

LIVRE D'OR

Pour laisser un petit mot c'est par ici.

Derniers Commentaires

Dimanche 21 novembre 7 21 /11 /Nov 23:27

vague2.jpg

 

 

OCEAN D'AMOUR


Ecume matinale iodé nous enivrant,
De ses remous nous aspergeant aisément,
Océan d'amour menant en ce paisible moment,
Etincelant de clarté de sa paix nous enveloppant.

Volupté somptueuse de cette étendue bleue,
Venant effleurer nos corps de ces rayons lumineux,
Océan d'amour pénétrant notre fort intérieur,
Emerveillant tous ces petits êtres extérieurs.

Reflets illuminés de ces silences de mirages,
Nous emmenant près de toi dans ces nuages,
Océan d'amour nous éclairant la journée,
Te retrouvant en chaque reflet illuminé.

Par Sandra - Publié dans : Poèmes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 28 octobre 4 28 /10 /Oct 16:04

chutes

 

 

LETTRE A DIEU

 

 

S’il arrivait un jour que j’écrive ces quelques mots, sans me poser de questions, juste pour partager cette chose si silencieuse sur mes moments de lucidité où je perçois seul cet amour divin.


S’il m’arrivait un jour de flancher comme ces derniers jours j’en demande pardon humblement à toi mon Dieu, pour être si pécheresse et misérable de ma condition humaine.


S’il m’arrivait un jour de m’éloigner apeurée par cette vie et ce monde qui m’opprime, je me réfugierais dans tes bras mon Dieu, en silence sans aucune interférence autour pour venir ma tête reposer.


S’il m’arrivait un jour de m’en prendre à la Sainte Eglise et à mon Père spirituel, je te demande pitié ô mon Dieu, de ne pas mes les enlever, et qu’ils puissent un jour me pardonner.


S’il arrivait que je refasse surface reprenant mes esprits après des jours de ces crises qui me font lutter à l’intérieur, je me mettrais allongée à terre implorant ta clémence et me donner la force de repousser le mal qui me ronge.


S’il m’arrivait de verser ses larmes à longueur de soirées pour ces moments terribles, je me mettrais à genoux pour que toi Seigneur tu me laisses rentrer encore un dimanche dans ta divine maison.


S’il arrivait un jour que l’on me questionne de cette vie intérieure, je répondrais qu’une histoire d’amour ça se vit dans notre cœur, ça ne se raconte pas.


S’il arrivait un jour que je ne sois plus capable d’écrire, je te prierais Seigneur car tu es ma silencieuse plume.


S’il m’arrivait de vouloir tout abandonner, je te laisserais Seigneur, me mettre des gifles pour mon orgueil se faire anéantir.


S’il m’arrivait un jour de perdre complètement ma lucidité, je te demande ô mon Dieu de venir à mon secours, et de m’y envelopper de ton amour.


S’il m’arrivait un jour de ne plus oser franchir ta divine maison, je te prierais Seigneur pour que tu ne me laisses pas devant la porte.


S’il m’arrivait un jour de me sentir si indigne même de rester debout, je t’implorerais de toutes mes forces ô mon Dieu.


S’il m’arrivait un jour de sentir cette silencieuse chose m’envelopper à tout jamais, je te rendrais grâce Seigneur à chaque moment de cette vie terrestre.


Sand

Par Sandra - Publié dans : Poèmes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 28 octobre 4 28 /10 /Oct 15:57

http://lapageblanche.l.a.pic.centerblog.net/6xfk7lyr.jpg

 

 

 

MES PENSEES

 

 

Le silence est la plus douce musique menant à Dieu.


La lumière est dans chaque situation, ôtons tous ces attachements matériels pour la ressentir.


Peu importe tes erreurs passées, je te vois tel que tu es maintenant.


La poésie est le reflet silencieux de nos âmes.


Dieu  parle en chacun de nos cœurs il suffit de se mettre sur sa fréquence pour l’entendre.


L’amitié véritable est soumise à toutes les épreuves, et en ressort renforcée.


La plus belle victoire n’est pas le meilleur record, elle se trouve en l’intérieur et la fête dure toute la vie.


Là où je souffre en secret, est là où le Seigneur vient me consoler.


Où que j’aille, quoi que je fasse, ma vie n’aspire qu’à Dieu.


Le plus beau cadeau n’est pas le plus voyant, il est silencieux sans faire de bruit.


Je ne trouve repos et paix qu’en Dieu seul.


Si aujourd’hui était mon dernier jour, je ne ferais pas des trucs impossibles et insensés, j’irais comme tous les jours parler et me blottir dans les bras de mon Père.


Le hasard et la chance n’existe pas, toutes choses, toutes rencontres ont un but.


Si on me disait un jour si je pouvais refaire des choses dans ma vie qu’est-ce qui changerait, « rien car je suis heureuse chaque jour inondée de cet amour éternel indescriptible »


Rejetée ces dernières années par les miens pour suivre le Seigneur et ne pas suivre « l’esprit du monde », je ne lâche jamais sa main et ne renonce point.


Si je devais m’identifier à quelque chose, ce serait une colombe, surfer le monde, n’y rechercher et diffuser que la paix.


Rejetée, abandonnée, délaissée, je ne me réfugie qu’en Dieu seul et la Sainte Vierge Marie.


Lieu de mon seul repos sur terre, cette silencieuse Chapelle.


Confiance totale qu’en Dieu seul et mon Père spirituel.


Ne me parlez pas en esprit du monde, car je m’esquive et file.


Plus beaucoup de temps devant moi, mais aucun regret car la plus belle chose m’a été redonnée le 9 décembre 2008.


Sans un sous devant moi, mais ayant trouvé le plus beau trésor au monde.


Préférant l’oraison silencieuse à tous ces commérages après célébrations.


Choix de silence, d’oraison, contemplation, quand le monde s’agite autour.


Posée face à l’horizon retrouvant notre Père parlant sans aucuns sons.


Où que j’aille, où que je sois, comment je me sente, même au plus mal je ne vois et respire que cette divine lumière.

 

Sand.

Par Sandra - Publié dans : Pensées
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 11 mars 4 11 /03 /Mars 15:05
2aurore.jpg





AURORE

Réveil de fin de semaine qui émerveille,
Yeux mi-clos se réchauffant au lever du soleil,
Emerveillés face à ce paysage d'aurore divine,
Oubliant les douleurs en cet instant où rien ne mine.

Rayons enivrants dès le petit matin,
Où cet amour paraît à jamais sans fin,
Spectacle étincelant de création divine,
Te retrouvant à travers tes lumineux signes.

Odeur suave de nature printanière,
Offert à chaque douce sortie de tanière,
Nous abreuvant chaque minute de ton pouvoir d'amour,
Que tu nous offres à chaque lever de divin jour.

Lever d'aurore nous emmenant près de toi,
En ce silence matinal comme au milieu du bois,
Te suivant en ces divins moments de pur bonheur,
Toi Seigneur qui nous envoie cette étincelante lueur.
Sand
Par Sandra - Publié dans : Poèmes
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 4 mars 4 04 /03 /Mars 12:46

rayonsoleil.JPG



JE REGARDE LA-HAUT



Quand je remonte peu à peu le temps, je regarde là-haut
Quand je t'entends rire aisément, je regarde là-haut

Quand ton visage croise mes jeunes années, je regarde là-haut
Quand ta douceur venait m'ennivrer, je regarde là-haut.


Quand je songe à ces doux souvenirs, je regarde là-haut

Quand je te vois nous sourire, je regarde là-haut
Quand je t'envoyais ces petits messages, je regarde là-haut
Quand en ces journées n'existaient aucun ombrages, je regarde là-haut.

Seule en ces difficiles soirées, je regarde là-haut,
Bout de crayon pour ces quelques mots, je regarde là-haut,
Ecrire ce texte devenant dur, je regarde là-haut,
Larmes coulants en secret, je regarde là-haut.

Mains tremblantes lors de cette célébration, je regarde là-haut,
Ton visage m'apparaissant si souvent, je regarde là-haut,
Regard captivé déconnectant de ce monde, je regarde là-haut,
Pensées et sentiments me traversants, je regarde là-haut.

Maladie terrible venant t'enlever, je regarde là-haut,
T'en allant peu peu au fil des jours, je regarde là-haut,
Ressentant même loin ta gentillesse, je regarde là-haut,
Allumant ce cierge yeux larmoyants, je regarde là-haut.

Te sentant t'en aller vers notre Seigneur, je regarde là-haut,
Te parlant sans aucunes paroles, je regarde là-haut,
Te revoyant avec cette joie de vivre, je regarde là-haut,
T'entendant il y a quelques années pleurant au téléphone, je regarde là-haut.

Te sentant diffuser cette douce paix, je regarde là-haut,
Agenouillée priant de toutes mes forces, je regarde là-haut,
Gardant en mémoire ton doux sourire, je regarde là-haut,
Entendant à chaque moment ton éclatant rire, je regarde là-haut.



JE REGARDE LA-HAUT

 

Sand

Par Sandra - Publié dans : Poèmes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 26 février 5 26 /02 /Fév 21:50
etendue-doree.jpg


ETENDUE DOREE



Etendue dorée sans goût de fin,
Menant en ce délice de lendemain,

Rechauffant nos coeurs à chaque pas porté,

En ce silencieux horizon de paix.


Etendue dorée illuminant nos regards,

Etincelante de lueur même s'il fait tard,

Ennivrant de cette douceur velouté,

Où le temps semble s'être arrété.


Etendue dorée emerveillant nos êtres,

Nous rapprochant de notre divin maître,

En ces moments d'instants magiques,

De cette divine lueur en cet endroit magnifique.


Etendue dorée illuminant cet étincelant horizon,

Nous emmenant près de ta divine maison,

Te retrouvant en ce lieu de ciel étoilé,

En ton amour au goût de divine paix.

Sand
Par Sandra - Publié dans : Poèmes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 16 février 2 16 /02 /Fév 10:48
barque1.JPG

ETENDUE DE VIE


Etendue de simple vie,
Menant en cet horizon qui luit,
En cette barque suivant le cours d'eau,
Guidés par cette étoile de là-haut.

Portés par cette divine étendue,
Emmenant plus loin que la simple vue,
Te suivant d'un simple petit regard,
Ouvrant la route même s'il fait tard.

Etendue de vie sans aucune retenue,
En divin silence de ces bras tendus,
Instants étoilés d'amour éternel,
Avec toi notre Père éternel.

Etendue de vie suivant le divin courant,
Emmenant sans peur dans ce nouvel avant,
Etendue de vie nous menant dans cet ailleurs,
Etendue de vie sans crainte avec toi Seigneur.

Sand
Par Sandra - Publié dans : Poèmes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 5 février 5 05 /02 /Fév 11:23

marie


BISE MATINALE


Bise de lever de jour nos têtes effleurant,
Cette divine douceur nos cœurs pénétrant,
Instant de simple paix accordée,
En ce moment magique donné.

Fermant les yeux quelques instants,
Vous sentant nous enivrant,
Tels des enfants d'un amour maternel,
Nous offrant cet instant divinement éternel.

Portés par cette bise venue de cet ailleurs,
Nous emmenant vers ce divin bonheur,
Bras déployés pour de cet amour nous pénétrer,
Donnés en ce lieu de pure et divine paix.

Bise matinale vous retrouvant,
Peu important désormais l'avant,
Vous suivant toujours plus en prières,
Merci notre tendre douce Mère.
Sand
Par Sandra - Publié dans : Poèmes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 27 janvier 3 27 /01 /Jan 11:54
Fleuve.jpg

DOUCEUR PRINTANIERE



Douceur de journée ennivrant nos êtres,
Nous emmenant dans cet horizon de bien-être,
Apaisés en ce silence au goût de divine éternité,
Regards figés en cette nature de tes rayons illuminés.

Calme ambiant en cette douceur printannière,
Nous sortant de nos quotidiennes volières,
Prenant cet envol en cette divine lueur,
Nous emmenant plus près de toi Seigneur.

Divine paix accordée le long du jour,
Nous fiant en ton éternel divin amour,
Nous enseignant ta sagesse à chaque moment,
Nous faisant traverser ces violents vents.


Douceur printanière odorante de divin amour,
Offerte à chaque lever de petit jour,
Nous emmenant en lumière vers ton divin bonheur,
Que tu nous donne toujours plus Seigneur.
Sand
Par Sandra - Publié dans : Poèmes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 23 janvier 6 23 /01 /Jan 15:08

reve.oiseau.jpg


Je vais

Je vais dans ce divin avant,
Je vais toujours en avançant,
Je vais sur ce chemin pavé,
Je vais en ce silence doré.

Je vais toujours plus loin,
Je vais sur ce nouveau chemin,
Je vais peu importe les luttes,
Je vais et gravit ces si hautes buttes.

Je vais malgré ces douleurs,
Je vais peu importe mes pleurs,
Je vais même quand j'ai mal,
Je vais même si je suis pâle.

Je vais même épuisé,
Je vais même fatigué,
Je vais même quand je suis mal,
Je vais même en fond de cale.

Je vais peu importe les raisons,
Je vais vers cette apaisante maison,
Je vais vers cet amour infini,
Je vais vers cette beauté de vie.

Je vais et traverse les océans,
  Je vais et pose ces pas de l'avant,
Je vais à pas de velours en ta divine loi,
Je vais plus loin en cette pure foi.

Je vais et croise tous ces chemins,
Je vais et me relève les lendemains,
Je vais simplement écouter,
Je vais offrir ces vers posés.

Je vais vers ta lumière,
Je vais toujours plus en prières,
Je vais pour trouver ce divin bonheur,
Je vais vers toi Seigneur.


Je vais avec toi Seigneur

 

Sand

Par Sandra - Publié dans : Poèmes
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Bon-Pasteur.jpg





Benoit-XVI-b16.jpg
marie811


Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés